Railsim-fr.com » Le 1er portail français dédié à Train Simulator et RailWorks.

déc 19

Une Vectron sans habitation

Après des awards qui ont beaucoup fait parler d’eux (ahah :p), je vous propose aujourd’hui un test de la dernière sortie de RailTraction !

Il s’agit d’une locomotive électrique de la famille Vectron (de Siemens), développée par RSSLO et éditée par RailTraction. : le couple qui propose déjà l’Eurorunner, qui n’est pas excellente – bourrée de fonctionnalités avancées certes, mais du coup un peu bâclée sur le basique mais le plus important. Pour cette nouvelle sortie, je m’interroge déjà sur son existence : pourquoi proposer une locomotive polonaise alors que nous n’avons pas de lignes pour la faire rouler ? La famille des Vectron comprend pourtant des variantes 15 kV pour Railpool et MRCE, qui circulent entre l’Allemagne et l’Autriche. Mais non, visiblement chez RSSLO ce sont des rebelles donc ils ont voulu faire la version 3kV. Surtout qu’évidemment il n’y a pas de PZB, donc ils nous proposent une variante fictive, immatriculée en Pologne, avec des pantos 3 kV, mais équipée du PZB… il y a déjà tellement de machines modernes qui manquent, alors pourquoi vouloir s’amuser à faire ce genre de chose ?

Un panto 3kV sous la caténaire monophasée allemande…

Pour parler du modèle lui-même, c’est une excellente modélisation extérieure, avec des avants, des bogies et un toit très joliment détaillés et très propres. Le texturing est de très belle qualité, les inscriptions nettes, et sans problème d’ombres en obscurité. C’est sur ce point réellement mieux que leur ER20.

La modélisation extérieure reste excellente.

Passons à la cabine – avec ou sans PZB, qui n’est pas mauvaise du tout, avec que de la 3D. Le bord des écrans est le seul point un tout petit peu en dessous du reste. De plus, la caméra est un chouïa trop haute à mon gout. Ca reste du bon travail. Cette fois-ci, on ne peut pas accéder au compartiment moteur, et d’ailleurs tant mieux si c’était pour avoir des textures dégueu comme sur leur précédent modèle.

La cabine est très sympa.

Au niveau des fonctionnalités, c’est donc moins avancé que pour leur ER20. C’est dommage, car ici la base est très bonne : sons, physique (même si j’ai un doute car les 160 km/h sont parfois difficilement atteignables…), modélisation. Je pense que les scripts, au moins pour les écrans, auraient pu être rajoutés sur ce modèle sans trop de difficultés, quitte à rajouter 1 ou 2 euros sur le prix final. En détail, vous avez des lumière instrument et cabine, AFB, SIFA – pas où il faut maintenir espace (enfin si, mais cette fois on a le choix entre ça et la méthode classique. Ca a d’ailleurs été rajouté – heureusement – sur l’ER20).

En attendant une ligne polonaise faudra user de son imagination !

Pour une loco au prix habituel de 14 euros, c’est donc du bon travail, mais sans ligne sur laquelle elle peut rouler…

 

déc 15

Les résultats des deuxièmes Railsim-fr awards !

Bonsoir à tous ! Aujourd’hui, j’enfile mon plus beau smoking pour vous présenter pour la deuxième année consécutive les Railsim-fr Awards. Et je souhaite tout d’abord remercier tous ceux qui ont voté pour désigner les vainqueurs de ce soir, je pense que c’est une façon comme une autre de montrer l’existence et l’importance de la communauté francophone pour notre simulateur adoré ! Et puis en plus cela permet de revenir sur l’actualité des sorties de l’année ! Alors, ne perdons pas une seconde, ouvrons les purgeurs, et c’est parti pour la première récompense ! J’aime les points d’exclamation ! Ok !

Commençons par la modélisation extérieure ligne payante de l’année. Les nommés sont : DTG pour l’ECML London-Peterborough, soit la partie sud de l’East Coast Main Line, une belle ligne qui permet enfin l’arrivée des Class 91, et l’utilisation variée de trains rapides comme des omnibus en automotrices style 321 ou 365 ; DTG encore, pour la Munich-Garmisch-Partenkirchen, qui permet d’explorer la Bavière, et qui fait partie des lignes de base de TS15, comme la précédente ; Krossrail et DTG, pour l’exceptionnelle WCML Over Shap, la suite de la WCML North, avec une atmosphère dont seul Keith Ross sait les faire ; et enfin Thomson et DTG, pour la West Highland Line, ligne écossaise d’une beauté inouïe, qui a été dévoilée dans la surprise la plus totale. En tout cas, ces quatre add-ons méritent tous la récompense…

Il s’agit donc de la Munich-Garmisch-Partenkirchen ! J’avoue que je n’en suis pas trop fan, mais la majorité a parlé ! C’est donc cette ligne allemande longue de 100 km, principalement en voie unique, et vendue avec l’automotrice de banlieue BR 426 qui remporte les suffrages de notre communauté. Quid du futur ? DTG a récemment sorti la Köln-Koblenz, très bonne elle aussi (que je préfère par rapport à la ligne récompensée), mais avec une petite erreur de matériel, qu’ils vont corriger.  De plus, grâce aux achievements, on sait qu’une Berlin-Hamburg avec ICE-TD est en préparation, mais avec 286 km, la ligne ne serait pas loin des plus longues faites par l’éditeur !

Passons tout de suite à la deuxième catégorie, celle du meilleur éditeur de pack de scénarios de l’année. Le grandissime et vainqueur l’année dernière Armstrong Powerhouse, se voit cette année être confronté à Trains and Drivers, qui ne fait pas autant parler de lui, mais dont les scénarios, notamment allemands, restent excellent, DPSimulations, qui se lance dans le payware (mais à très petit prix !), et le grand nouveau de l’année, 3DZug, avec ses scénarios surprenant et surtout ses annonces sonores ! En quelques mois, ce nouveau studio s’est fait une sacrée réputation, et a réussi là où Veryboard Sounsystem a échoué. Et le vainqueur est…

Ce n’est pas un résultat étonnant, Armstrong Powerhouse reste le meilleur, avec des scénarios d’une qualité excellente. Je ne vais pas me faire des amis avec ce que je vais éc rire, mais je pense qu’ils pourraient faire encore mieux en variant encore plus les wagons (notamment avec des livrées réelles), même si cela passe par des téléchargements supplémentaires. Il faut dire qu’actuellement, c’est déjà très réaliste tout en ayant une installation simplissime. Je recommande notamment leur pack sur la GEML qui doit être leur plus belle réussite.

Avant de passer à la suite, je profite de ces awards pour évoquer notre communauté francophone et son activité au cours de l’année écoulée : citons notre ami zawal avec ses lignes toutes plus belles les unes que les autres, beluxtrains et ses packs de scénarios toujours aussi bons, Treno Notte et ses fantastiques voitures TEN, Richard Garcia et ses lignes du Midi qui font honneur à cette compagnie, les derniers autorails de PapiNic, la Ligne du Nord, la dernière version de la Béziers-Port-la-Nouvelle, les MaJ des fantastiques locos de dom107, plus récemment, la première véritable loco vapeur française, de pml3, et j’en oublie et j’en oublie… Bref, encore une fois, la communauté francophone est bien présente pour notre simulateur, et soyons-en fier ! Et ce n’est pas fini, avec les beaux projets en préparation : Charleville-Reims, une CC 6500, une CC 72000, des voitures Corail… vive TS et vive notre communauté ! (j’ai l’air d’un prêtre quand je dis ça XD)

Reprenons le cours de la remise des récompenses, avec la troisième catégorie, celle du flop de l’année – rien à voir avec le paragraphe précédent donc ! Parmi les nommés dans cette catégorie, nous avons la KwaZulu Natal Corridor, ligne sud-africaine édité par DTG qui nous fait rappeler MSTS et qui en plus n’est pas très jolie et ennuyante ; la Chengdu Highspeed Line, ligne japonaise éditée par Just Trains dont la qualité n’est pas beaucoup mieux, on ne s’y croit pas, le Talent 2, le choix peut paraitre étonnant, mais déjà la mise en vente fut un véritable calvaire – disponible quelques minutes, pour être retirée de la vente, elle n’est revenue seulement que des mois après ! Et en plus le PZB n’est pas correct. Enfin, le North Norfolk Railway, qui est vendu un peu cher pour ce que c’est, même si une partie de l’argent est reversé à l’association, et en plus, la qualité est moyenne quand on compare à la Watercress Line, disponible chez le même éditeur…

C’est donc la KwaZulu Natal Corridor qui « gagne », avec une très large avance, et je vous en supplie… même 5 euros, ne les perdez pas pour cette ligne qui ne les mérite pas du tout ! Cette ligne succède donc à un autre produit édité par DTG, la DP1 Deltic.

Poursuivons tranquillement avec le studio-au-second-plan-qui-mériterait-d’être-plus-exposé de l’année, nouvelle catégorie pour cette deuxième cérémonie. Sont nommés : Steam Sound Supreme, qui fait des merveilles pour les amateurs de vapeur anglaise, avec des Sound Packs qui changement complètement l’expérience de jeu ; ils se sont également lancés dans plusieurs lignes de l’ère vapeur et touristiques, Dutch Classics, qui modélise des matériels néerlandais d’une qualité impressionnante, leurs cabines phototexturées et leurs fonctionnalités ultra-réalistes font de leurs add-ons des must have, 3DZug, qui a déjà été nommé, et TrainTeamBerlin, pour leurs PlusPack, mais de locos allemandes cette fois-ci, et leurs packs de scénarios.

Le studio-au-second-plan-qui-mériterait-d’être-plus-exposé de l’année est donc TrainTeamBerlin, qui après les longues péripéties qu’a connu la Berlin-Wittenberg, a enfin pu sortir son pack de scénarios qui paraissait alléchant. Il est en effet très bon, avec plein plein plein d’AI mais 25 euros reste pour moi un peu cher. Quelques mois plus tard, c’était au tour de la Munich-Augsburg d’avoir un pack de scénarios. J’espère que la Köln-Koblenz va connaitre ce même plaisir !

On continue avec l’éditeur de l’année, prix qui récompense l’ensemble des publications d’un éditeur pour l’année écoulée (c’est la phrase la plus bateau de l’univers, je sais :P). Les quatre chanceux de cette année sont : DTG, avec de très belles sorties, mais aussi des épisodes un peu moins marrants, la mise à jour vers TS15 en fait partie, Armstrong Powerhouse, qui a sorti d’excellents packs, mais aussi la Class 321, un excellent modèle, virtualRailroads, qui ont sortis eux aussi de belles choses, notamment un convoi réversible avec BR 120, et de très belles locomotives DR, les 243 et 256, et enfin JustTrains, avec au menu une Class 20 Advanced, une ligne anglaise fictive, de belles locos à vapeur anglaises et allemandes, et une LGV Chinoise.

Loin de moi l’idée de contester la voix du peuple, mais je pense que les votes ont été influencés par l’annonce (non officielle !) de la sortie de la première ligne française payante pour notre simulateur, la LGV Atlantique, de PMP à SPDC. On verra bien les résultats des awards de l’année prochaine ! JT devrait également sortir la très attendue Newcastle-Edimburg, attendue pour la semaine prochaine, et d’autres vapeurs Standard.

Avant de continuer, un petit point sur les magnifiques screenshots que toute la communauté a publié sur le forum. Flash_2013 et caramel88 sont des grands contributeurs au sujet « Atmosphères ferroviaires », qui a désormais dépassé les 500 posts. Notons également les très belles séries postées vapeurs récemment par Martel l’Olibrius. Mais je voulais, pour cette rétro de l’année, revenir sur un screen en particulier, publié par pierreg sur le topic cité plus haut, qui m’a marqué et qui me marque toujours (OUI OUI c’est l’instant fer à repasser du billet :P). Pas une question d’auto-promotion encore une fois pour notre communauté, mais c’est un screen français, et magnifique (et avec un fer à repasser en bonus :P).

Allez, on reprend ses esprits car on arrive bientôt à la fin de la cérémonie ! Il me reste à remettre le prix du meilleur train de l’année, qui a été gagné l’an dernier par Armstrong Powerhouse pour sa superbe Class 90. L’éditeur anglais est nommé une nouvelle fois cette année, cette fois-ci avec une automotrice, la Class 321. Toujours ultra-réaliste, avec un paquet de livrée, comme on l’aime quoi. Face à eux, sont nommés le paquet BR 120 + Bpmbdzf EXPERT LINE de virtualRailroads, une vrai leçon de scripting pour ce simulateur, l’UP FEF-3 de Smokebox, éditée par DTG, une vapeur américaine d’un réalisme impressionnant, mais au moins, le mot « simulation » prend tout son sens, et enfin, la BR 95 édité par JustTrains et développée par RomanticRailroads, une excellente vapeur allemande et un package de très haute qualité et riche en contenu. Le vainqueur est…

Et oui, c’était très serré entre la Class 321 et le train allemand de vR, mais c’est finalement l’automotrice anglaise qui gagne la récompense et qui permet à AP de gagner son deuxième award pour cette année ! Au programme pour l’éditeur, une Class 313 développée par Waggonz (les créateurs de la 90), et peut-être une automotrice par Jordi Blumberg ?

Avant de conclure avec la récompense suprême, prenons un peu l’air avec le meilleur simulateur hors-TS. Une catégorie qui a toute sa place car beaucoup d’entre nous sommes passionnés de train, mais aimons les simulateurs en général (ou l’autre sens, ça marche aussi). Le successeur d’Euro Truck Simulator 2 – qui continue toujours d’être mis à jour ! se trouve parmi les quatre nommés suivants : Farming Simulator 2015, qui a connu de nombreuses améliorations par rapport à l’opus précédent, Train Fever, une sorte de Railroad Tycoon qui n’en est encore qu’à ses débuts, mais qui a séduit pas mal de nos membres à en juger par le topic spécifique sur le forum, Car Mechanic Simulator 2015, un jeu-simulation de garagiste, pour les amateurs de puzzle on va dire, et enfin OMSI 2, qui était très très attendu et qui est très très bon. Le simulateur de l’année est…

Train Fever donc, ce n’était pas vraiment une surprise. On attend avec impatience les prochaines updates (qui contrairement à TS ne font pas que foutre le bordel… *attendez me faites pas sortir il reste le clou du spectacle !*)

C’est donc la dernière catégorie, et avant de vous dévoiler quel est l’add-on de l’année selon la communauté francophone de Train Simulator 2015, j’aimerais remercier deux personnes en particulier : d’abord Julien, notre chef de gare, qui m’a laissé m’installer ici il y a maintenant plus d’un an, et qui me laisse carte blanche pour tous les articles que vous pouvez lire ici, et ensuite jibeh (que ferais-je sans lui ?!) qui m’a beaucoup conseillé pour ces awards, qui est à l’origine des supers médaillons que vous voyez depuis le début, et qui est juste quelqu’un de super. Merci à vous deux !

Pour l’add-on de l’année, le choix était très partagé car ce n’est pas moins de 15 propositions différentes (sans compter les add-ons inexistants) qui ont été formulées. Ainsi le gagnant n’a que 5 votes. Avant de le dévoiler, j’aimerais juste dire gg à celui qui a voté pour le Railjet de simtrain.ch, en espérant que c’était un gros troll. :P Bref ne perdons plus une seconde, l’add-on de l’année est donc…

la West Highland Railway ! Qui était arrivée seconde de peu face à la Munich-Garmisch-Partenkirchen pour la ligne de l’année. Cette fantastique « surprise » mérite bien son titre, et succède ainsi à la Class 90, l’élue de l’année dernière. Cette cérémonie s’achève ici, j’espère que vous avez pris plaisir à découvrir les vainqueurs de cette année, en se remémorant de cette finalement pas si mauvaise année pour notre simulateur, en espérant que 2015 nous réserve encore des plus belles choses ! En ce qui concerne le blog, pas de lmcg ce mardi, mais un test jeudi. A la prochaine, sur le blog ou le forum !

déc 10

Plus que 3 jours pour voter pour les awards !

Salut !

Comme l’année dernière, le site organise une belle cérémonie pour récompenser les meilleurs add-ons payants de l’année. Et c’est vous qui les choisissez grâce à vos votes. Donc n’hésitez pas à remplir vos bulletins (ça ne prend pas plus d’une minute), il ne vous reste plus que 3 jours pour participer !

Rendez-vous dimanche soir ici même pour les résultats ! :)

déc 09

Le mardi c’est gratuit #17 – Diesels et Monocabines

Salut ! Cette semaine, nous partons à la découverte de deux belles locomotives diesel comme on les aime. Tout d’abord, un locotracteur à la russe, c’est-à-dire un gros locotracteur, et ensuite, une BB suédoise !

Mais commençons par nous rendre en Russie (hop, un pays de plus qui se retrouve ici !) pour contempler les TEM2, des locomotives de manoeuvre soviétiques, les plus nombreuses du pays. Je vous laisse quelques instants pour deviner le nombre de machines construites, le temps que vous lisiez la fin de cette phrase, c’est-à-dire maintenant ; 6219 locomotives de cette série sont sorties des usines de Bryansk et Voroshilovgrad ! Certaines ont d’ailleurs été achetées en Mongolie, en Pologne et à Cuba. Cette série circule toujours sur les rails polonais et russes.

Plus de 6200 TEM2 ont été construites !

La modélisation pour notre simulateur est le fruit d’un énoooorme travail collectif de la communauté de railunion.net qu’il faut féliciter grandement pour ce chef-d’œuvre. En plus des personnes qui ont directement travaillé sur le modèle, des cheminots travaillant sur ces machines ont activement participé en prenant des mesures et enregistrant les sons. Et le résultat ingame est époustouflant. Je classe cette locomotive facilement dans le top 5 des meilleurs add-ons pour TS.

Le résultat ingame est époustouflant !

La modélisation extérieure est très belle avec de beaux détails 3D sur la caisse mais un petit peu moins sur les bogies. Plusieurs livrées sont proposées, verte, bleue, toit noir ou gris, selon vos envies !

La modélisation extérieure est excellente.

La cabine est une des meilleures que j’ai vu pour ce jeu avec que de la 3D. On s’y croirait vraiment. Ils ont même réussi à donner vie au combiné de la radio qui pendouille de façon totalement réaliste. Les sons sont également géniaux comme je disais plus haut, avec le tictac de l’indicateur de vitesse, les sons de la radio – oui y a des mecs qui parlent en russe toutes les 5 minutes ! Le son du système de contrôle de vitesse, des instruments… tout est splendide.

La cabine dépasse facilement la plupart des créations payantes.

Et les fonctionnalités suivent. Presque toutes les commandes sont fonctionnelles. Tous les petits interrupteurs, boutons poussoir, leviers… sont manipulables. Le manuel fait 35 pages, et il faudra du temps pour s’habituer à la conduite de cette machine. Un pur régal. Franchement. Quand on ouvre les vitres latérales, on peut voir cela en vue extérieure : cela montre le niveau de détail extrême que les créateurs ont voulu pour leur modèle !

Les débuts avec cette locomotive ne seront pas toujours faciles !

Bravo donc à toute la team de Railunion.net pour cette magnifique locomotive que je vous invite à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait !

 

Continuons dans le thème diesel monocabine, mais cette fois-ci en Suède, avec les T44. Elles font de la manœuvre, comme leurs collègues soviétiques, mais aussi des marchandises et même quelques voyageurs dans le passé. Le nombre d’exemplaires est plus raisonnable on va dire, avec 123 locomotives construites. Il s’agit de la machine la plus courante sur les rails suédois, et aujourd’hui c’est Green Cargo qui en possède la majorité. La représentation ingame nous est offerte par une team dirigée par Marcus Gustafsson.

Après la Russie, la Suède !

La modélisation extérieure est excellente, notamment les bogies et l’avant qui sont très joliment détaillés. C’est du très très haut niveau. Plusieurs livrées sont disponibles, dont la « Green Cargo » que j’évoquais au-dessus.

La modélisation extérieure est de très haut niveau !

Passons à la cabine, qui n’est certes pas aussi belle que celle de la TEM2, mais qui reste quand même excellente. Contrairement à la russe, ici les deux postes de conduite sont identiques, et ils sont très bien modélisés, avec plein de 3D, mais un peu de texturing 2D, qui n’est pas gênant plus que ça.

Une cabine très sympa !

Les fonctionnalités sont très correctes, et la simulation très bonne, surtout la physique. Notons également une vue manœuvre présente sur la version vanilla. Et grâce à jibeh et R. Wagener de ce forum, 8 vues sont disponibles pour cette superbe loco.

La simulation est réaliste.

Encore donc une très belle modélisation, dommage qu’il ne s’agit qu’une des très rares œuvres suédoises pour notre simulateur…

déc 06

La Linke Rheinstrecke « surprise » de DTG !

Bonne Saint-Nicolas a tous, j’espère que vous avez été sage et que le Père Fouettard n’est pas venu vous voir ! (je ne sais même pas si on célèbre cette fête hors de la Lorraine et l’Alsace XD). Bref mon petit cadeau de Saint-Nicolas à moi-même fut la dernière ligne de DTG, sortie hier, annoncée par surprise 3 jours plus tôt, même si on s’y attendait avec la présence d’achievements à la vue de tous. Il s’agit de la Linke Rheinstrecke, qui relie Köln à Koblenz, et qui suit comme son nom l’indique la vallée du Rhin. Linke, comme « rive gauche » : il y a en effet une Rechte Rheinstrecke, qui n’est pas l’objet de cet add-on, j’en reparlerai plus tard.

DTG nous propose ainsi sa nouvelle ligne produite en interne, de Köln à Koblenz via Bonn : seulement une petite centaine de kilomètres, c’est bien maigre par rapport aux 153 kilomètres de la Hanover-Hamburg. Le tout se parcourt en un peu mois d’une heure sans arrêt, et une heure et demie environ pour un train omnibus. Passé cette petite déception, il faut noter également l’absence des voies de l’autre côté du fleuve. Heureusement, c’est après Koblenz qu’elles sont les plus visibles, donc on ne perd pas énormément – surtout si on voyage tout le temps en cabine.

75 minutes pour parcourir la ligne à bord d’un RE.

Le scenery est bien posé, avec de jolis décors, très campagnards, presque bucoliques ; il y a de nombreux endroits très jolis. Au sud de la ligne, on longe effectivement le Rhin – et là aussi c’est très bien fait. Nous traversons de nombreuses petites villes et les décors sont là encore posés assez joliment, même si un peu plus de variété dans les assets n’aurait pas fait de mal. Dommage pour les quelques châteaux qui manquent à l’appel, certes en ligne on ne les voit que quelques secondes, mais quand même !

C’est en pleine campagne !

Köln est totalement différente par rapport à la Köln-Dusseldörf, et bien plus jolie. Un petit bug sur le panneau d’affichage voie 1, mais à part cela c’est franchement de l’excellente 3D. Et de nuit c’est super aussi. Les environs sont également bien réussis, ce qui est je trouve un tout petit peu moins le cas pour Koblenz. La 3D est toujours le point fort de DTG, mais sur cette ligne plus que les autres, la propreté des BV est plus visible à mon sens ; franchement les gars, n’hésitez pas sur le weathering !!!

La 3D reste toujours le point fort de DTG, comme ici Bonn Hbf et ses alentours.

La caténaire est bien posée, les signaux aussi (parfois j’ai l’impression de voir des Vr un peu trop proche des Hr, mais je ne connais pas l’implantation réelle), c’est une ligne très soignée. Et personnellement, je la préfère facilement à la Münich-Garmisch-Partenkirchen ! Notons une grande capacité aux scénarios : IC, EC, ICE, trains régionaux, frets, spéciaux… vivement que les créateurs s’y donnent à cœur joie !

Avant les 146, c’était des BR 110 ! Et n’oublions pas les autres types de trains qui circulent quotidiennement sur la ligne.

La ligne est fournie avec le consist Rhein-Express, sauf qu’ils y sont allés un peu vite… sans refaire l’histoire des TRAXX, DTG nous propose ici la 146.2 (c’est-à-dire un repaint du Metronom avec ses sons tout moches :P) alors qu’en réalité ce sont des 146.0 qui circulent sur la ligne. Les deux machines ne se ressemblent pas du tout ! Et si vous ne me croyez pas, un petit tour sur google images vous convaincra :P Vu que DTG a posté les premiers screens 3 jours avant la sortie, ils n’ont pas eu le temps de corriger l’erreur. Mais ils se sont bien rattrapés, puisqu’ils bossent sur la 146.0 et la donneront en MaJ à ceux qui ont déjà la ligne – le reskin restant lui aussi.

Je sais pas ce qu’ils ont fumé pour commettre une erreur aussi grosse !

Je ne vais pas rentrer dans les détails de la 146.2 car c’est très moyens, ils ont même rendu ça moins bon que le metronom je ne sais pas comment. Mais est sorti avec cette ligne, disponible à part ou en twin pack, la BR 266 que vous connaissez certainement plus sous la dénomination « Class 77″. DTG qui m’énerve toujours depuis son histoire « non trololol on sortira pa une class 185 paske on na pa de lissensse avek FGW ait il fau ke le jeu soi prestigieu vou comprené » a quand même réussi à pondre une 77 sans licence. Mais à part ça tout va bien…

Une belle Class 77… mais Unbranded !

Revenons à nos moutons : il s’agit d’une belle locomotive, avec une cabine totalement retravaillée comparée à la version anglaise – heureusement. J’espère que de nombreux reskins fleuriront sur le net, notamment pour couvrir les couleurs que revêtent les locomotives de la série qui circulent en France ! A part ça, c’est du DTG classique avec excellente modélisation extérieures mais des fonctionnalités pas au même niveau !

La cabine est retravaillée et d’excellente qualité.

Pour conclure, donc, c’est donc une très bonne ligne que nous propose ici DTG, et j’espère que la communauté s’en emparera à coup de scénarios et de reskins pour qu’on puisse en tirer le meilleur !

déc 04

Une Bubble Car sans surprises

Salut ! Mes partiels étaient la semaine dernière, et du coup, pour me venger, voici une interro surprise sur une sortie de DTG, l’autorail (stricto sensu) Class 121 Bubble Car, qui a été conçu pour les branches rurales de la Western Region, et qui sert aujourd’hui pour des apprentissages de ligne, des trains de sandite, et des navettes pour Chiltern Railways. L’add-on est exactement dans la moyenne de DTG, donc si vous êtes un habitué du blog, vous devriez vous en tirez sans aucun souci. Les portables sont éteints, les trousses rangées dans les sacs ? Alors c’est parti, vous avez une demi-heure ! Pour chaque question, une seule réponse est correcte. Essayez de ne pas vous retrouver avec une bulle pour cette Bubble Car (oui oui je connais le chemin de la sortie) :P

 

Question 1 : Commençons par la modélisation extérieure :

A) Est vraiment plus que bâclée, que des textures basses résolutions.
B) Est de bonne qualité, avec une belle 3D
C) Le polycount de l’ensemble de l’autorail est de 5.

Question 2 : Concernant les livrées :

A) 15 livrées sont proposées, permettant une utilisation très diverse dans les scénarios.
B)  Un matériel = une livrée, c’est bien connu
C)  L’add-on est fourni sans aucune livrée, à vous de texturer à votre guise.

Question 3 : A propos de la cabine :

A) La cabine est totalement photo-texturée avec une 3D impeccable, presque toutes les commandes sont animées, c’est la plus belle cabine jamais modélisée !
B) La cabine est copiée sur celle de l’ICE 2.
C)  L’atmosphère est là, la cabine est bonne, on s’y croirait malgré des sons à revoir…

Question 4 : Concernant les sons et les fonctionnalités.

A) Les sons, on s’y croirait. Nul doute qu’ils ont été enregistrés sur le modèle original. Qualité exceptionnelle.
B)  Bof bof… sons moyens, et peu de fonctionnalités avancées…
C)  L’add-on n’est utilisable qu’en mode simple, pour éviter tout grognement de ceux qui ne veulent pas utiliser le levier de vitesses.

Question 5 : Concernant les scénarios :

A) 3 scénarios sont fournis, dont un tutoriel.
B)  15 scénarios sont fournis, sur 5 lignes différentes, avec à chaque fois des trains AI selon les horaires de l’époque.
C)  Aucun scénario n’est fourni, car c’est bien connu pour ça y a le workshop.

Bref, je crois que vous m’avez compris ! Et pour ceux qui se disent, « mais franchement l’Olivier il croit qu’il fait le rigolo, mais MOI MONSIEUR JE VIENS LA POUR SAVOIR SI LES ADDONS SONT DE QUALITAY OU NON », voilà les réponses… :P

1)B 2)B 3)C 4)B 5)A

déc 02

Le mardi c’est gratuit #16 – Bonnes et à tout faire

Salut ! Vous l’avez sûrement compris avec le titre, le billet de cette semaine est consacré aux fameuses BB 8100, des machines emblématiques. On va ainsi tout d’abord explorer une ligne sur lesquelles les 8100 ont circulé, enfin, leurs cousines néerlandaises (:P), puis, parler de ces locomotives en tant que tel, avec le célèbre add-on de notre chef de gare, qui, par sa qualité, se devait d’être évoqué dans cette rubrique.

Mais commençons par nous rendre aux Pays-Bas, pour y découvrir une des meilleures lignes de notre simulateur, la fameuse Midden Nederland, qui, à l’occasion de la bêta V5 sortie récemment, a changé de nom pour t’Haart von Nederland. La ligne est centrée sur Amersfoort, et toutes les lignes qui l’entourent ; on est bien en plein milieu du pays. On retrouve ainsi bien sûr Utrecht CS, qui n’est pas loin et qui est la gare la plus importante du pays, par sa taille et sa fréquentation. Au nord, la ligne s’arrête à Hilversum (et continue sur une autre ligne freeware que je vous ai déjà présenté), et au sud, ça ne va pas bien loin.

Utrech Centraal est bien évidemment de la partie.

Les prolongements les plus importants sont vers l’est : du nord au sud, les voies s’élancent vers Harderwijk (en direction de Zwolle), Apeldoorn et Arnhem. La petite ligne qui relie ces deux dernières via Lunteren est également modélisée, ainsi que la branche à voie unique vers Rhenen. C’est donc un véritable réseau, qui vous permettra de vous mettre aux commandes de trains omnibus, d’internationaux, et de frets.

Les omnibus seront les trains majoritaires, mais les internationaux et les frets ne sont pas à oublier !

En effet, sur cette ligne passent tous les trains internationaux qui partent d’Amsterdam vers l’Allemagne : en plus des différents matériels de ChrisTrains, DutchClassics et fopix, c’est donc l’occasion de faire circuler des ICE par exemple, ou des voitures CNL… mais comme je le disais plus haut, la plupart des scénarios seront des trains omnibus classiques, en automotrices jaunes et bleues. La ligne utilise une signalisation réaliste, et l’ATB fonctionne, notamment avec le dernier modèle de Chris Longhurst, le Stadler GTW. Celui-ci a dit qu’il mettrait à jour ses anciens modèles pour qu’ils intègrent ce script, qui améliore grandement le réalisme, même s’il y a, à de rares endroits, des vitesses limites qui ne correspondent pas avec la signalisation latérale.

L’ATB fonctionne sur les modèles qui en sont équipés.

Avec tout ça je n’ai pas parlé de la qualité de la ligne en elle-même… eh bien c’est top, du moment qu’en reste en cabine, et qu’on ne s’éloigne pas trop loin. A part une distance de pose parfois faible, il n’y a pas grand chose à dire : les décors sont très jolis, et variés, des longs champs aux forêts denses, en passant par des zones urbaines, des choses un peu plus sauvages…

Les paysages sont variés !

La communauté néerlandaise a produit de nombreux assets spécifiques, pour les gares – ils ont le gout du design là bas – mais aussi les objets « classiques » comme les distributeurs de tickets, les bancs, les lampes… ajoutant encore plus de réalisme. Alors ne perdez plus une seconde, même si l’installation est compliquée avec de nombreux assets à télécharger, ça vaut largement le coup d’y consacrer un peu de temps pour tout télécharger ! :)

Mais t’es pas une bonne à tout faire toi !

 

Continuons dans le thème « bonnes à tout faire », mais cette fois-ci avec la locomotive elle-même. Pour ceux qui ne le connaissent pas, les BB 8100 sont une série de 271 locomotives électriques à courant continu, l’aboutissement des BB Midi, construites pour l’électrification Paris-Lyon. Comme leur surnom l’indique, il s’agissait de machines mixtes, tirant aussi bien des voyageurs que des marchandises, mais à l’arrivée des Jacquemin dans les années 60, les BB 8100 seront souvent vues en UM sur des trains lourds. Certaines seront transformées en machine de manœuvre, les BB 80000, et les dernières survivantes de la série auront été utilisées jusqu’en 2011 comme racleuses de givre à Avignon.

Bonnes à tout faire, surtout en début de carrière… !

La BB 8100 nous est offerte dans TS par Julien Lacombe, l’administrateur de Railsim-fr, aidé par Patrick Milleroux aka pml3. On voit que le créateur adore et maitrise complètement la 3D, il s’agit probablement de la meilleure modélisation extérieure d’une locomotive pour ce jeu – et croyez moi j’en ai vu beaucoup. Les détails sur les bogies notamment sont impressionnant. Et absolument aucune perte de FPS. Le texturing est également parfait, avec aucun problème de lumière, et des textures, que ce soit la livrée verte ou la livrée béton, en haute définition.

Il est rare de voir des bogies aussi détaillés que ceux-ci.

Continuons avec la cabine, de la 3D partout donc c’est top. Là encore on sent la maitrise du développeur. Le texturing est comme pour l’extérieur en haute définition. L’atmosphère est là, sans souci. C’est très très joli. Et pareil pour les sons : c’est une véritable musique de fond, avec le tictac du Flaman, le compresseur…

La cabine est splendide !

Généralement, les excellentes modélisations 3D laissent présager d’excellentes fonctionnalités (sauf chez DTG :P), et là encore c’est le cas. Grâce à l’aide et l’expertise de pml3, la mise en service est réaliste : boite à leviers, pantos, disjoncteurs, compresseur, freinage, etc… Avec des scripts réalistes pour la traction, qui confère à l’add-on une très bonne physique et les éventuels problèmes (dépassement de la limite d’ampérage moteur par exemple, mais TU PENSAIS A QUOI OLIVIER FRANCHEMENT !).

Quel modèle !

J’aurais juste deux petites critiques à faire : le mapping clavier qui n’est pas standard, et l’absence de script pour la commande en UM. Mais à part ces deux petits points, il n’y a franchement rien à redire. Bravo donc à Julien et Patrick pour cette excellente locomotive !

nov 29

En banlieue de Londres avec le South London Network

J’ai profité des soldes de Thanksgiving pour me procurer la dernière ligne de DTG, le South London Network. Au départ projet individuel, l’éditeur de TS s’est greffé pour produire une ligne pas mauvaise du tout, loin de là ! Voyons ça dans le détail.

C’est la première fois que DTG publie une ligne de type « réseau », et non pas simplement un trajet linéaire d’un point A vers un point B. Dans le détail, il s’agit des lignes de banlieue du sud de Londres sur lesquelles circulent les trains Southern ; les lignes forment globalement un calice, dont les sommets de chaque côté correspondent aux deux termini londoniens, Victoria et London Bridge ; et le sommet au sud correspondant à Croydon, East et West. Le côté gauche, de Victoria à East Croydon, est simplement copié-collé de la London-Brighton, mais tout un tas de petites lignes viennent se greffer, que je ne vais pas détailler.

Nouveau terminus londonien, London Bridge.

Pour parler tout de suite de la capacité en scénarios de cette ligne, je suis personnellement déçu : la map est petite, et rares sont les trains de banlieue que l’on pourra simuler sur tout leur parcours : Victoria-London Bridge via Crystal Palace, London Bridge-Beckenham Junction via Crystal Palace et London Bridge-West Croydon via Norbury. Soit 3 relations sur 12… il y a un gros sentiment d’incomplétude ! Heureusement, il ne faut pas oublier les Thameslink, que l’on pourra continuer jusqu’à West Hampstead sur la ligne éponyme dont j’ai déjà parlé ici, et les Overground, même si là encore les possibilités sont plutôt limitées. Reste enfin les scénarios avec des itinéraires déviés. Enfin bon, pour moi c’est quand même trop petit. Notons que le premier auteur de la ligne, Danny, a publié sur le workshop une ligne reliant BML et SLN, pour pouvoir faire par exemple des Brighton-London Bridge. En plus, des updates ont été faites sur la ligne de 2012.

Les trains que l’on pourra faire de bout en bout sont rares…

Parlons à présent de la qualité de celle-ci. J’aime bien l’ambiance, on sent bien qu’on est dans une métropole. Et pourtant, la verdure ne manque pas, bien au contraire. Il y a de nombreux assets customs, et j’ai passé quelques dizaines de minutes à chercher sur Internet quels étaient certains buildings, églises et autres constructions au style architectural marquant. Les gares également, sont très sympa, dommage que les escaliers des passerelles ne soient pas en 3D…

Les landmarks et les gares sont de qualité, comme d’hab avec DTG.

Ca manque un peu de soin par endroit, au niveau des escaliers comme je viens de le mentionner, mais également sur certaines textures qui se recouvrent un peu bizarrement. J’ai l’impression qu’on est un chouïa en dessous du standard habituel de DTG. Mais à part ces quelques point, c’est réellement un superbe itinéraire. J’adore particulièrement les effets à l’aube et au crépuscule, et même en début de nuit, les textures nocturnes étant particulièrement réussies.

L’ambiance de nuit est superbe.

La ligne est fournie avec deux matériels : la Class 375, l’Electrostar connu depuis la London-Brighton : mais pourquoi une livrée Southeastern ? Je soupçonne une volonté marketing de faire payer la London-Brighton à ceux qui ne l’ont pas encore pour récupérer la 377 en livrée Southern. L’autre est nouveau, il s’agit de la Class 456, une automotrice double, dont on peut dire qu’il s’agit de l’équivalent troisième rail de la Class 321. A la privatisation, les 24 unités ont été récupérées par Connex, puis Southern, qui les a vendu l’année dernière à South West Trains. Aujourd’hui, plus aucune ne circule sur les lignes de Southern, donc modélisées dans ce réseau. De façon globale je trouve que c’est un train très cheap, je dirais même un peu bâclé : la modélisation extérieure est bonne sauf au niveau des bogies, et la cabine fait place à des textures basses résolution par endroits. Comment osez-vous !

La 456 est bâclée…

La physique est également à revoir, avec une accélération beaucoup trop importante notamment au décollage. Les fonctionnalités sont très peu nombreuses, et les sons typiques de DTG, c’est-à-dire très moyens. Vous l’avez compris, je passerai plus de temps à conduire sur cette ligne avec des Electrostar et des Class 319… :P Mais cela reste une excellente ligne. :)

nov 25

Le mardi c’est gratuit #15 – Rush Hour et Eurocity

Yo ! Après l’interlude ensoleillé de l’épisode précédent, il est temps de revenir à la réalité… avec un pack de scénarios pour changer, et de belles voitures suisses.

Pour commencer un joli pack de scénarios que nous propose James aka tubemad sur UKTS. Il s’agit plus précisément de 15 activités sur la London-Brighton avec pour thème « Rush Hour », soit heure de pointe. J’ai calculé, au total il y en a pour 710 minutes de jeu soit 11 heures et 50 minutes ! Vous avez bien lu, presque une demi-journée entière de scénarios, gratuitement !

Le matin, on emmène les commuters à Londres !

En plus tout cela est assez varié : un ECS depuis Victoria où on doit laisser passer tout le trafic matinal à Battersea Park, des Thameslink en 319, des omnibus en 377… Il y en a pour tous les goûts, et aussi tous les timings, car les scénarios vont de 20 à 90 minutes. Que ce soit pour une petite pause ou une longue session, il y aura toujours une activité qui vous conviendra !

Etant ECS, forcément il faut laisser passer tout le monde…

Et les scénarios en eux-mêmes alors ? Les horaires réels ont été utilisés. De plus, de nombreux reskins sont nécessaires, souvent ceux de Richard Fletcher – dont j’ai déjà parlé ici, d’où la présence de son nom dans le titre du pack. Il n’y a pas trop de fret, mais bon c’est comme ça en réalité… les circulations passager sont tout de même nombreuses, surtout à Clapham Junction évidemment, qui ici ne perd pas son titre de gare avec le plus d’arrêts commerciaux du pays !

Dans ce pack vous êtes aux commandes de 377, 455, mais aussi de 319 !

Terminons ici avec une petite touche qui rajoute au réalisme, la présence de WON (Weekly Operating Notice, l’équivalent de nos FLASH), qui, même s’ils ne correspondent pas vraiment aux documents produits par Network Rail, ne sont pas là pour déplaire non plus. Un excellent pack donc à télécharger sur UKTS. James a déjà annoncé sur le forum que le prochain pack sera pour le South London Network… mais on a encore du temps devant nous pour déjà finir les 15 de celui-ci !

 

Changeons totalement d’univers, avec un autre pack, mais de voitures cette fois-ci : il s’agit d’un ensemble de 8 voitures suisses – un nouveau pays encore pour lmcg – Eurocity. On voit donc celles-ci non seulement au paradis du rail, mais également dans toute l’Europe, étant des acteurs majeurs des trains internationaux : en France, Luxembourg et Belgique avec les Vauban et Iris (moins depuis le SA2014 cependant), en Allemagne, Autriche, Italie, etc…

Ces voitures suisses sont vues dans une grande partie de l’Europe.

Le pack comprend donc 8 voitures, en fait 4 modèles dans les livrées anciennes et actuelles : les Apm, Bpm, WRm, et les Apm panoramiques. Pour chaque modèle donc, la livrée ancienne grise et l’actuelle, plus chaleureuse avec ses pointes de rouge et jaune sont incluses, et le texturing est très bien fait. La 3D également, avec des bogies plutôt bien détaillés.

Chaque modèle est en deux livrées.

Notons également la présence d’une vue intérieure, qui n’est certes pas du top niveau, mais qui reste appréciable.

Une vue passager, plutôt moyenne, mais c’est mieux que rien !

On peut à la fois inventer ses propres compositions, imaginer ses propres trains internationaux, mais je vais prêcher pour mon Église, celle du réalisme : le site vagonWEB est une référence en terme de compositions et de voitures ferroviaires, et vous pourrez vous en inspirer pour recréer les compositions exactes des EuroCity, comme l’EC 190 (ex Bavaria), mais avec ici une Taurus.

L’occasion de recréer les trains internationaux d’aujourd’hui !

En somme, c’est donc un excellent pack de voitures qui amènera encore plus de diversité sur tous vos scénarios d’Europe continentale. Bravo à fsclips !

nov 21

Standard 9F, assez standard…

Saluuuut ! Hier est (res)sorti sur Steam pour la énième fois une production d’IHH, vapeur cette fois-ci : il s’agit de la Standard 9F, assurément une des locomotives anglaises les plus réussies (mais vous savez que je milite personnellement pour Duke :P).

Un petit peu d’histoire pour commencer, et pour expliquer mes propos : je ne vais pas tout vous reraconter concernant l’histoire des Standards de British Railways, mais juste vous rappeler que le nom parle de lui-même : les 9F, des 2-10-0 (ou 150 si vous préférez ^^), sont les locomotives standards les plus puissantes, et designées pour le fret. Ce sont elles qui ont d’ailleurs terminé dans un sens la saga vapeur anglaise, car la 999è Standard, 92220 Evening Star, fut la dernière locomotive à vapeur construite par BR. Utilisées pour les trains de catégorie C, c’est-à-dire les marchandises express (l’actuelle Class 4), on les a aussi rarement vu sur des trains de passagers, sur l’ECML par exemple.

Les 9F assuraient les loooongs trains de marchandises.

Première déception rien qu’en regardant le produit, il n’y a pas les versions Crosti, qui étaient présentes dans le pack d’IHH. C’est dommage, car la présence de ces dix locomotives modifées à l’origine – puis remises à la configuration classique, auraient été un plus, surtout que c’était inclus avant ! Deuxième point négatif, pas de nameplates, même pas Evening Star !!!

Pas de Crosti, et elles sont toutes toutes propres !

La modélisation extérieure est tout de même plus satisfaisante, avec une belle 3D, une version plus weatherée aurait été là encore un plus. Les animations sont très sympathiques, et la fumée plutôt classique, rien d’exceptionnel à ce niveau.

Le modèle 3D est très joli.

La cabine est sans surprises, par contre il y a un missing texture dans les niveaux d’eau, mais qui est également dans le manuel… ? De plus, l’angle de vue est limité, pas question de regarder le tender. Heureusement en vue « tête dehors », ce problème n’existe plus, et heureusement !

La cabine est bonne sans être excellente.

Les sons sont une véritable catastrophe, ce sont les vieux de la Black 5 de Kuju, une horreur pour un modèle quand même assez différent. Concernant les fonctionnalités classiques pour DTG, avec un switch possible entre legacy et réaliste, et ça conviendra bien comme d’habitude à ceux qui veulent conduire des vapeurs avec un peu de défi mais sans être ultra-réaliste non plus. Notons également un headcode qui ne peut pas être changé, toujours sur Class C – alors que si je me souviens bien, DTG avait vendu ça comme une de ses nouveautés incroyables et exceptionnelles pour TS15 – et la présence d’un Brake Van pas mauvais, mais sans signalisation de fin de convoi.

Un Brake Van est inclus, mais pas de signalisation de fin de convoi…

Pour une fois, ce n’est donc pas la qualité de l’ensemble qui me déçoit, mais plutôt le manque de contenu : version Crosti, variantes weatherées, nameplates… dommage, car ce n’est pas un mauvais modèle en tant que tel, à part les sons bien sûr !

Articles plus anciens «